Nous avons dédié une journée complète  aux différents branchements électroniques.

Notre but était de pouvoir brancher et débrancher un moteur sans avoir besoin de le déssouder des ESC, c’est pourquoi nous avons soudés des connecteurs sur les 3 câbles des 8 moteurs du drone.

IMAG1189

Dans l’architecture du drone, une plaque est dédiée à supporter l’électronique, elle accueille donc la télémétrie et le contrôleur de vol.

Durant la conception du drone, nous avons appris qu’il fallait éviter le plus possible les vibrations, qui peuvent perturber les différents capteurs du contrôleur de vol, endommager des composants ou encore débrancher des fils.

Nous avons donc ajouté des bumpers (en bleu sur la photo ci-dessous), leur rôle est d’isoler en quelque sorte la plaque du reste du drone en absorbant une partie des vibrations générées par la rotation des moteurs, et par les mouvements du drone.

IMAG1308[1]

Une fois les bumpers installés, nous avons placé la télémétrie sur la plaque, puis nous avons installé la plaque de distribution à l’arrière du drone.
Le rôle de la plaque de distribution est de mettre l’énergie des batteries à disposition des ESC et du régulateur alimentant le contrôleur de vol.
Il y a en réalité deux plaques pour le + et le – qui sont respectivement rouges et noires. (voir photo)

IMAG1183

Une fois la plaque de distribution installée, nous avons tout démonté, pour réinstaller le tout proprement sur le châssis du drone.
Voici une photo du châssis équipé avec les esc.
IMAG1202

IMAG1183

IMAG1203

Sur la photo ci-dessus, vous pouvez voir le châssis équipé avec la télémétrie, le contrôleur de vol, la plaque de distribution, les batteries, et les ESC.

La dernière étape a été la calibration et le réglage des ESC.

La calibration se fait entre la télécommande et l’ESC qui commande le moteur, car il arrive régulièrement que l’ESC ne soit pas calibré pour la télécommande qu’on utilise, ce qui signifie pour simplifier que l’ESC et la télécommande ne se « connaisent pas ».
Pour résumer le but de la manœuvre est de définir les positions minimales et maximales du joystick pour l’ESC
Lors de nos tests sans calibration il fallait que le throttle (le joystick qui commande l’accélération des moteurs) soit à 5% pour que le moteur commence à tourner, il ne se passait donc rien entre 0 et 5% sur la télécommande, ce qui veut dire que nous ne pouvions pas pousser les moteurs au maximum étant donné que 5% de la course du joysticks étaient perdus.

En pratique la calibration est assez simple une fois que l’on a compris le fonctionnement de la manip.

En ce qui concerne le réglage des ESC, il s’agit de défnir des profils spécifiques sur les ESC, car certains ESC (comme les notres) sont configurables avec une carte de programmation (voir photo ci-dessous). IMAG1207

Prochainement, nous mettrons en ligne un vidéo du premier test des moteurs avec la télécommande, et des articles en rapport avec la coque, et la flottaison du drone.