Pour imprimer un drone avec une imprimante 3D il faut du plastique, mais pas n’importe lequel.

Ce plastique est vendu sous formes de bobines plus ou moins longues, ce plastique est ensuite fondu et déposé pour créer une pièce.

Il existe une très grande diversité de filaments que l’on classe dans deux catégories :

Les PLA : à base d’acide polylactique, (nom barbare pour dire amidon)

Les ABS : un plastique plus résistant que le Pla, mais possédant beaucoup plus de contraintes pour l’impression, comme ses émanations dangereuses lors de l’impression qui nécéssitent un système de filtration par exemple.

 

Nous nous sommes donc lancés à la recherche du PLA le plus intéressant pour nos impressions, sachant que notre contrainte principale est le rapport solidité/poids.

Après quelque recherche, nous nous sommes rendu compte que le PLA le plus résistant était un mélange de PLA et de fibre de carbone, garantissant une bonne solidité tout en restant léger.

Voici le premier filament que nous avons essayé : http://colorfabb.com/xt-cf20

Certes ce filament nous permettait d’obtenir des pièces solides, mais la viscosité de ce filament créait de nombreux dépôts qui se collaient sur la buse, s’accumulaient, pour enfin se déposer sur la pièce, ce qui perturbait le reste de l’impression (voir photo).

XT-CF 20

Etant donné le taux d’échecs avec ce filament, nous avons donc cherchés d’autres filaments mêlant le PLA et la fibre de carbone, et nous avons finalement commandé celui-ci : https://www.proto-pasta.com/products/high-temp-carbon-fiber-pla-composite

Miracle ! Plus aucun dépôt, et mis à part quelques problèmes d’extrusion au début, les pièces sont beaucoup plus solides et nous n’avons plus aucun problème de dépôts.

Dans le prochain article, nous